Meyer, Friedrich Elias I (1723 - 1785)

Chinoise versant du chocolat, avec deux enfants

Exposé en salle

Date : Entre 1750 et 1755
Matériau et technique : Porcelaine
Dimensions : H. 16 x l. 10 x P. 8 cm
Numéro d’inventaire : J 909
Marque de fabrique : Sous le socle, sous couverte : (épées bleues) [manufacture de Meissen]

À partir des années 1740, une véritable vague d’exotisme imaginaire envahit les intérieurs, des cabinets chinois à des évocations plus légères comme cette statuette de porcelaine produite à la manufacture de Meissen, en Allemagne, suivant un modèle attribué à Friedrich-Elias Meyer : une jeune chinoise verse de sa main gauche du chocolat chaud dans la tasse que lui tend un enfant. Meyer reprend ici le motif d’une gravure de Jean-Joseph Balechou, Les Délices de l’Enfance, réalisée d’après une série de dessins de François Boucher, un des principaux contributeurs à la diffusion des chinoiseries dans les arts décoratifs. Y fait écho le chocolat, boisson exotique nouvellement introduite en France et en Allemagne et particulièrement prisée des élites. Combinant ainsi deux évocations de l’ailleurs, la scène de genre présentée offre une illustration des circulations intra-européennes de motifs artistiques pour lesquels la gravure joue un rôle majeur.

Vous pourriez également être intéressé par