Watteau, Jean-Antoine (1684 - 1721)

Etude pour "L'Enseigne de Gersaint"

Temporairement absente

Date : En 1720
Dimensions : H. 16.8 x l. 22.7 cm
Numéro d’inventaire : J 195

L’Enseigne de Gersaint (Berlin, Château de Charlottenburg) est le « testament artistique » de Watteau, peint quelques mois avant sa mort, à la fin de l’année 1720. Il décrit les activités du marchand de tableaux Edme-François Gersaint établi sur le Pont Notre-Dame à Paris. Watteau peignit la toile pour servir d’enseigne à la boutique de son ami Gersaint. Il met en scène huit personnages – des hommes et des femmes élégants, discutant autour des nombreux et superbes tableaux exposés au regard et au jugement critique à l’intérieur de la boutique richement achalandée. Le dessin prépare une scène située sur la partie gauche du tableau : un homme transporte un miroir, tandis qu’un autre s’empare dans une caisse d’un portrait de Louis XIV peint par Hyacinthe Rigaud dans une caisse. L’image du roi est déjà à moitié dissimulée dans la caisse qui sera bientôt clouée. Peint pendant la Régence, le tableau résonne comme le témoignage d’un passé révolu : trait d’union entre deux époques, ce tableau manifeste peut être interprété comme le symbole du crépuscule d’un règne, du crépuscule du Grand Siècle. La juxtaposition des hachures fines et des traits larges confèrent une grande vivacité à cette composition énergique. L’usage de la technique dite des trois crayons, soit l’alliance de la pierre noire, de la sanguine et de la craie blanche, participe également à cette impression de spontanéité.

Pour aller plus loin

Parcourir l'œuvre en très haute définition

Télécharger l'image en HD

Vous pourriez également être intéressé par