Chargement...

Une Venise de carte postale Il Canaletto Le Grand Canal, vu du pont du Rialto

Le Grand Canal est parcouru d’une flottille active de gondoles. Les rives s’animent de scènes quotidiennes. Canaletto se fait le chroniqueur de sa ville et de ses habitants.

L’artiste utilise une camera obscura pour donner de Venise une représentation topographique précise. Les vedute, vues de paysages ou d’architecture très réalistes, sont une spécialité du peintre. Elles sont prisées des voyageurs qui les achètent comme souvenirs.

La perspective du Grand Canal depuis le pont du Rialto est restée presque inchangée depuis trois siècles. Sur la gauche, se succèdent la petite place de l’Erberia, le marché aux légumes, ou encore l’imposante façade des Fabbriche nuove di Rialto édifiées par Sansovino en 1555.

Canaletto peint souvent plusieurs variantes de ses propres compositions. Le souci du détail le conduit à se rendre de nouveau sur place pour actualiser ses œuvres et rendre compte des transformations architecturales, comme par exemple ces échafaudages visibles sur un toit.

Venise constitue une étape incontournable des voyageurs du Grand Tour, circuit initiatique destiné à parfaire l’éducation des jeunes élites européennes.

Le tableau a été commandé par Joseph Smith, un consul anglais ayant longuement séjourné à Venise. Propriétaire d’un palais figuré ici (le 4e à partir de la droite), il réclama même que le tableau fut corrigé lors du remaniement de la façade dans un style nouveau !

Il Canaletto (1697 - 1768)

Le Grand Canal, vu du pont du Rialto

Exposé en salle

Date : Vers 1725
Dimensions : H. 48.5 x l. 79 cm
Numéro d’inventaire : J 17