Guardi, Francesco (1712 - 1793)

Vue de la place Saint-Marc, à Venise

Exposé en salle

Date : Vers 1760
Dimensions : H. 41 x l. 32.6 cm
Numéro d’inventaire : J 53

La place Saint-Marc est l’un des sites privilégiés des peintres védutistes vénitiens du XVIIIe siècle. Comme Canaletto, Francesco Guardi et son fils Giacomo l’ont souvent représentée à l’huile ou au lavis, dans des vues générales plus ou moins peuplées, baignées des différentes lumières propres à la lagune. Francesco Guardi, fasciné par cette place, l’a peinte une vingtaine de fois depuis des points de vue différents. Un dessin à la plume et au lavis, représentant le même angle de la place Saint-Marc, est conservé au Petit Palais. Contrairement à sa production de caprices, toiles qui assemblent des éléments pittoresques et fantaisistes, antiques et contemporains, d’origines diverses dans une même composition, Guardi dévoile ici une vue topographique précise d’un moment singulier, comme un jour de marché ou de carnaval, pris sur le vif.

La facture vibrante caractérise l’œuvre du peintre. La lumière des compositions de Guardi, douce et évanescente, semble sortie d’un songe ou y conduire. Les tonnelles de toile blanche reflètent la lumière et incitent l’observateur à se plonger dans le détail de cette scène de la vie quotidienne de Venise. Les passants parés de vêtements aux couleurs vives apportent par touche, à l’ombre de la grande basilique, quelques nuances parmi ces façades ocres de la place Saint-Marc. Les figures sont bien campées et chacune a sa vie propre.

Il s’agit d’une œuvre de maturité du peintre, exécutée vers 1760-1770. La technique souple et habile se distingue de celle de Canaletto, d’une grande précision et d’une netteté saisissante.

Canaletto avait peint également, pour le consul Joseph Smith, cet angle de la place avec la tour de l’Horloge et l’alignement des façades de veilles maisons en arrière de la basilique (vers 1745, Ottawa, National Gallery of Canada).

Vous pourriez également être intéressé par