Danloux, Henri-Pierre (1753 - 1809)

Portrait de Pierre-François-Jean Du Cluzel, marquis de Montpipeau

Exposé en salle

Date : En 1786
Dimensions : H. 66 x l. 53 cm
Numéro d’inventaire : J 22
Signature : Signé à droite : "Danloux 1786"
Date : Daté à droite : "Danloux 1786"

Henry-Pierre Danloux est un célèbre portraitiste de la fin du XVIIIe siècle, consacré à Paris dès le Salon de 1791, puis à Londres où il travailla dix ans. Il est connu pour l’attention portée à l’expressivité de ses modèles et pour sa faculté à rendre la diversité des tissus et des textures. Sa technique est ici déjà maîtrisée : il sait unir la force de l’expression, le traitement habile des tissus et cette distinction de sentiment. Ce portrait altier de Pierre-François-Jean du Cluzel, marquis de Montpipeau, intendant de la généralité de Tours, montre un jeune aristocrate fringant en jaquette à gros boutons plats, gilets rayés et cravate de soie blanche. Son vêtement correspond à la mode contemporaine masculine et permet de préciser la datation du tableau. La perruque soignée du modèle est excessivement poudrée, quelques dépôts blanchâtres ont d’ailleurs été figurés par le peintre sur le pardessus foncé de l’élégant jeune homme. L’usage du blanc et des zones ombragées permet à l’artiste de dessiner un visage à la fois délicat à l’étonnante éloquence. Peintre parisien, Danloux fut introduit auprès de cette famille aristocrate tourangelle par le biais de sa protectrice la baronne d’Etigny. Il reçut la commande de trois portraits, dont celui du musée Cognacq-Jay, conservés durant tout le XIXe siècle au château de Blanville détenu par la famille de Cossé-Brissac depuis 1797. En 1924, la marquise de Cossé-Brissac, héritière de la collection, vend le portrait de son aïeul à Ernest Cognacq.

Télécharger l'image en HD

Vous pourriez également être intéressé par