Chinard, Joseph (1756 - 1813)

Buste présumé de Juliette Récamier

Exposé en salle

Date : Entre 1800 et 1805
Matériau et technique : Terre cuite
Dimensions : H. 62 x l. 39 x P. 24 cm
Numéro d’inventaire : J 202
Signature : À l'avant du buste : "Chinard à Lyon"
Signature : À l'arrière, sur le piédouche : "Chinard de l’institut et de l’athénée de Lyon"

On s’accorde à reconnaître en cette jeune femme songeuse le visage de Juliette Récamier (1777-1849), personnalité mondaine parmi les plus en vue dans la vie culturelle à Paris autour de 1800. Son salon attira ainsi de nombreux artistes, tels les peintres David et Gérard qui firent son portrait. Madame Récamier hébergea à plusieurs reprises le sculpteur Chinard, qui partageait ses origines lyonnaises. Le nom de Chinard reste aujourd’hui associé à une série de bustes d’une facture délicate, notamment ses effigies de Napoléon et de la famille Bonaparte. Chinard a également laissé de nombreuses images de Juliette Récamier, parfois sous forme de médaillons, mais aussi et surtout de bustes en marbre et terre cuite. Notre buste peut être rattaché à ce dernier ensemble, même si son identité reste à confirmer. La coiffure aux fines mèches, les traits pleins et sensuels, le regard grave mais attentif, la robe plissée soulignant des formes généreuses : tout rappelle les portraits attestés de Mme Récamier par Chinard, comme de vibrants hommages à la beauté et à l’esprit de sa protectrice.

Découvrir l’œuvre en 3d

Vous pourriez également être intéressé par