Weisweiler, Adam (1744 - 1820)

Bonheur-du-jour

Temporairement absente

Date : Vers 1780
Matériau et technique : Bois (matériau), Bronze, Marbre, Cuir = peau, Soie, Dorure
Dimensions : H. 114 x l. 65 x P. 33 cm
Numéro d’inventaire : J 385
Estampille : Estampille au dos à droite, à côté de la patte de fixation du bronze : (A WEISWEILER)

Ce bonheur-du-jour, terme conventionnel utilisé à partir des années 1750 pour évoquer un petit secrétaire, est représentatif de la production de Weisweiler. Les pieds toupie et les délicats filets d’amarante et de bronzes dorés soulignent l’ordonnancement sobre et élégant du meuble. Le jeu de polychromie créé par la diversité d’essences de bois précieux et exotiques associées au marbre, appartient également au répertoire formel de Weisweiler. Le gradin ouvre par deux battants vitrés dissimulant huit étagères soutenues par un système de crémaillères. La table proprement dite comporte deux grandes tablettes d'entrejambes recouvertes de marbre blanc encastré. Une écritoire en ceinture s'abat en tablette tirante gainée de cuir. Ces mécanismes dévoilent l’aspect très fonctionnel de ce genre de mobilier et insistent sur sa vocation de « meuble à secrets ». Ce petit secrétaire traditionnellement dit « volant », c’est-à-dire mobile au gré des besoins de son propriétaire, apparaît ici caractéristique du goût néoclassique alors en vogue.

Télécharger l'image en HD

Vous pourriez également être intéressé par