Aller au contenu principal
Accueil > News > Restauration de deux oeuvres peintes par Huet : la Bouquetière et la Laitière

Restauration de deux oeuvres peintes par Huet : la Bouquetière et la Laitière

En effet, si chacune des toiles a subi un rentoilage (renforcement du support originel par un nouveau, nécessitant une mise à plat de la couche picturale pouvant altérer la matière voire la supprimer), La Laitière présente un meilleur aspect que La Bouquetière, nettement plus usée et comprenant davantage de repeints. Afin d'harmoniser leur état et de retrouver leurs coloris, la couche de vernis de chaque tableau sera allégée. Si le vernis (rarement celui posé par l'artiste pour les oeuvres anciennes) a pour but de protéger la surface peinte et de donner de la profondeur à une composition par définition plate, il a également tendance à jaunir, en dénaturant le chromatisme, voire à s'oxyder. C'est pour cela que cette couche est allégée, mais jamais totalement afin de ne pas exposer directement la couche picturale.

Dans un premier temps, le restaurateur réalise des fenêtres sur la toile, c'est-à-dire des zones où le vernis a été plus moins dégagé. Un dialogue s'engage alors pour décider avec le conservateur en charge des peintures du degré d'intervention : en ce cas a été favorisé un allègement moyen, afin de ne pas modifier trop radicalement la perception des toiles.
L'allègement du vernis permet également de mieux distinguer des zones problématiques du tableau, en particulier celles partiellement ou totalement repeintes par une autre main que celle de l'auteur du tableau. C'est notamment le cas pour le sol de La Bouquetière, pour lequel a été décidé une intervention minimale : en effet, l'élimination totale de ces repeints pourrait laisser découvrir d'importantes lacunes, voire des portions de la toile complètement nues, et la documentation sur ces œuvres ne permet pas de connaître leur état avant ces repeints. La restauration s'arrête où commence l'interprétation...

Jean-Baptiste Huet, La Bouquetière et La Laitière, huile sur toile, 67,5x50,5 cm chacun, Paris, Musée Cognacq-Jay, inv. J. 68 et J. 69
 

Pour aller plus loin

Accès, horaires, accessibilité

Musée Cognacq-Jay
8 rue Elzévir
75 003 Paris

Tél : 01 40 27 07 21
Métro : Saint-Paul (L1), Chemin-Vert (L8), Rambuteau (L11)
Bus : 29, 69, 76, 96

Ouvert de 10h à 18h, du mardi au dimanche
Fermé le lundi et certains jours fériés

Exposition - La Fabrique du luxe
Les marchands merciers parisiens au XVIIIe siècle
Du 29 septembre 2018 au 27 janvier 2019