Skip to main content
Home > Publications

Publications

Explore descriptive catalogues of the collections, museum guides, articles about the museum and its history, exhibition publications, old and new books.

Sérénissime!
Exhibition catalogues
Rose-Marie Herda-Mousseaux et Benjamin Couilleaux
29,90 €
In stock

Au XVIIIe siècle, la stabilité politique et économique de la République Sérénissime établit le dernier âge d’or vénitien, auquel mettra un terme la conquête napoléonienne de 1797. Cet ultime chapitre d’une histoire millénaire sera marqué par un déploiement inouï d’évènements publics et privés à Venise. Les fêtes, célébrations, régates, et autres spectacles rythment la vie de la cité et attirent curieux et amateurs de l’Europe entière. Loin d’être de purs divertissements oisifs, ces festivités comme le carnaval, participent à une véritable mise en scène politique et religieuse de Venise. Immortalisées par de prestigieux artistes tels Tiepolo, Guardi et Longhi, elles impriment durablement et exportent partout en Europe les attraits de la cité des Doges. 

Read more

Jean-Baptiste Huet
Exhibition catalogues
Benjamin Couilleaux
29,90€
In stock

Artiste prolifique, excellent dessinateur et peintre doué, Jean-Baptiste Huet (1745-1811) incarne indéniablement le goût pour un XVIIIe siècle élégant et insouciant.

Auteur d’une œuvre variée, il s’illustre avec bonheur dans les pastorales narrant les amours tendres des bergers, réalise des paysages rustiques aux accents poétiques, dépeint le monde animalier avec franchise et sympathie, et excelle dans les productions décoratives, devenant ainsi l’un des principaux créateurs de toiles de Jouy.

Il était donc plus que temps de rendre à Jean-Baptiste Huet la juste place qui lui revient, celle d’un artiste qui a su trouver dans la nature, au cœur des sujets les plus humbles et familiers, le bonheur et la beauté.

Read more

Thé, café ou chocolat?
Exhibition catalogues
Rose-Marie Herda-Mousseaux, Patrick Rambourg, Guillaume Séret en
29€
In stock

En Louées pour leurs vertus médicales et thérapeutiques, les boissons dites « exotiques », introduites au XVIIe siècle en Europe, doivent leur développement au succès qu’elles rencontrent d’emblée à la cour de Louis XIII puis de Louis XIV, dont les épouses originaires de famille espagnoles sont de ferventes amatrices de chocolat.

Anglais Bientôt devenues à la mode, ces nouvelles boissons suscitent l’apparition de mobiliers et de services adaptés à leur dégustation. Elles sont aussi à l’origine de nouveaux lieux de consommation publique, les cafés, qui fleurissent à la fin du XVIIIe siècle, et de nouvelles pratiques de table, telles le petit déjeuner et le goûter.

Œuvres peintes, gravures, services manufacturés illustrent, dans cet ouvrage raffiné, la préparation de ces boissons, leur consommation, publique ou privée, et, à travers des objets issus du commerce d’importation, le goût pour l’Orient, commentés par un historien de la gastronomie, un spécialiste de la porcelaine et un conservateur du Patrimoine. Un livret de recettes du XVIIIe siècle complète l’ensemble.

Read more

Lumières - Carte blanche à Christian Lacroix
Exhibition catalogues
Rose-Marie Herda-Mousseaux
30€
In stock

À l’occasion d’une carte blanche confiée à Christian Lacroix pour le réaménagement du musée Cognacq-Jay, cet ouvrage propose une itinérance thématique à travers les salles, ponctuée par un large appel aux citations littéraires du XVIIIe siècle. Un reportage photographique révèlera
la nouvelle scénographie imaginée par Christian Lacroix pour la présentation des pièces de la collection permanente (peintures, mobilier, objets), tout en mettant l’accent sur l’exposition temporaire présentée dans ce nouvel espace muséographique : une réflexion libre sur les résonnances entre les oeuvres du XVIIIe siècle – le regard posé sur elles par les fondateurs du musée Cognacq-Jay, et les oeuvres contemporaines (peintures, objets, costumes) spécifiquement choisies par Christian Lacroix.

Read more

Le Siècle d'or de l'éventail
Exhibition catalogues
Georgina Letourmy-Bordier et José de Los Llanos
24 €
In stock

À la fois familier et méconnu, l’éventail allie savoir-faire et création artistique. Accessoire du costume et objet d’art, soumis à la fugacité des modes, il se renouvelle sans cesse.

Importé d’Asie, au milieu des cargaisons d’épices et de soies, l’éventail est adopté en France sous le règne de Louis XIV. Sous l’impulsion d’une corporation spécifique, celle des éventaillistes, Paris devient la capitale européenne de l’éventail aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Objet de luxe et de virtuosité, il se pare de matières raffinées et la grande diversité de ses décors suit la production des peintres à la mode. Tout peut y être représenté : la mythologie, l’histoire antique et religieuse, les scènes galantes, les faits d’actualité, comme l’envol du ballon, les victoires militaires, les naissances et les mariages royaux…

Les soixante-neuf éventails reproduits dans cet ouvrage, souvent inédits, offrent une plongée exceptionnelle au coeur de l’histoire de France et de l’histoire du goût.

Read more

Boîtes en or et objets de vertu
catalogues raisonnés
José de LOS LLANOS, Christiane GRÉGOIRE
44 €
In stock

Ce catalogue présente la collection complète des 240 tabatières, boîte à mouches, à rouge, drageoirs, étuis, nécessaires... conservés au musée Cognacq-Jay

Ces "objets de vertu" ou "de virtuosité", ces bibelots précieux dont l'époque raffolait, sont de véritables chefs-d'œuvre d'invention, de fantaisie et de technique. En or, en totalité ou en partie, enrichis de pierres, d'émail, de nacre... ils rappellent l'excellence des orfèvres au XVIIIe siècle, à Paris, le centre de production le plus important à l'époque, mais aussi en Angleterre, en Suisse ou en Allemagne.

Catalogue des collections publié à l'occasion de l'exposition « Boîtes en or et objets de vertu au XVIIIe siècle » qui s'est tenue du 21 décembre 2011 au 6 mai 2012 au Musée Cognacq-Jay.

Read more

La Patine du temps

Georges BRUNEL, José de LOS LLANOS
12 €
In stock

« Tous les êtres ont leur histoire : toi et moi en avons une, les œuvres d’art aussi. L’histoire, c’est toute l’épaisseur du temps écoulé depuis que l’on est venu au monde. Il s’est pour ainsi dire condensé dans des craquelures, des accidents de surface, un changement de teintes… »

Avec ce douzième titre de la collection « Petites Capitales », le lecteur est confronté aux questions délicates soulevées par la restauration des œuvres d’art. Le temps ne se remonte pas… Comment présenter son passage sous le jour le plus favorable ? Beau sujet de débat entre Fiordiligi et Dorabella, deux jeunes Italiennes en visite au musée Cognacq-Jay. La vivacité de leur dialogue nous entraine dans une méditation sur l’œuvre et le temps, sur l’évolution du goût, à partir des restaurations exemplaires du Retour de chasse de Diane de Boucher et de L’Ânesse du prophète Balaam de Rembrandt, deux chefs-d’œuvre du musée Cognacq-Jay.

Read more

Tivoli
Exhibition catalogues
José de LOS LLANOS, Émilie BECK SAIELLO, Jean-Luc RYAUX
12 €
Out of stock

« L’idée qu’un paysage ne soit que l’observation scrupuleuse d’un site n’était pas la norme au XVIIIe siècle. C’est pourquoi on trouvera ici quelques vues fidèles […] mais beaucoup d’autres qui sont arrangées, recomposées, voire imaginaires. Les notions de réalisme topographique, de pittoresque et de sublime s’y trouvent successivement illustrées autour d’un motif unique. C’est l’occasion de distinguer, dans le détail, ce qui différencie la manière d’appréhender un paysage au XVIIIe siècle. »

Le catalogue reproduit les cinquante œuvres réunies pour l’exposition (dessins, gravures, peintures ainsi qu’une maquette en liège). Il est le premier ouvrage en France consacré à la représentation de Tivoli dans l’art, plus exactement du temple rond de l’acropole de Tivoli (temple de Vesta ou de la Sibylle).  En plus de notices détaillées sur chaque œuvre, des essais traitent du site, de sa fortune dans l’histoire de l’art ou dans les récits de voyageurs, il souligne l’importance de certains artistes particulièrement associés à Tivoli tels Joseph Vernet et Hubert Robert.  

Read more

Le Siècle de Watteau

José de LOS LLANOS
12 €
Out of stock

 À l’occasion de la parution du catalogue des dessins et pastels de la collection Cognacq-Jay, une exposition a été organisée, Le Siècle de Watteau, dont cette publication est le livret, abondamment illustré.

La collection des dessins du musée, riche de cent vingt-quatre œuvres, ne présente pas un panorama complet de l’art du XVIIIe siècle. Ce sont pour la plupart les artistes « Goncourt », les plus prisés en 1900, qui y sont à l’honneur. De plus, trois ensembles peuvent être distingués : en premier lieu Watteau, suivi de ceux que l’on peut appeler ses héritiers spirituels, Boucher et Fragonard, qui initient le spectateur à l’invention même de l’art galant. Vient ensuite le groupe remarquable de gouaches de Baudouin, Lavreince et Mallet, qui introduisent dans l’intimité de scènes d’intérieurs : art galant toujours, très romanesque, parfois libertin et parfois moralisateur. Dans un troisième groupe enfin, on découvre que le XVIIIe siècle invente une certaine idée de la Nature, entre décors de théâtre et paysages d’inspiration réaliste.

Read more

Marguerite Gérard
Exhibition catalogues
Carole BLUMENFELD, José de LOS LLANOS
12 €
Out of stock

À la fin des années 1780, Marguerite Gérard (1761-1837) était l’élève et la collaboratrice de son beau-frère et maître, Jean-Honoré Fragonard (1732-1806). La réalisation de la série de petits portraits reproduits dans l’ouvrage lui permit de lancer sa propre carrière, de se faire un nom et de devenir une artiste en vogue.

La présentation tout à fait inédite de cet ensemble, composée d’œuvres issues de collections publiques et privées, est l’occasion d’aborder un chapitre méconnu de l’histoire du portrait. Elle offre également un éclairage nouveau sur le monde des artistes du Louvre et de l’opéra comique, à la veille de la Révolution, tels que les peintres Jean-Honoré Fragonard et Hubert Robert, les architectes Claude-Nicolas Ledoux et Charles de Wailly ou encore le compositeur Grétry.

Read more

Pastels et dessins
catalogues raisonnés
Thérèse BUROLLET
49 €
In stock

Ce catalogue est la version actualisée et entièrement remise à jour par son auteur du catalogue paru en 1980, augmentée des acquisitions récentes. Il présente les pastels et les dessins, y compris les aquarelles et les gouaches, essentiellement français du XVIIIe siècle, conservés au musée Cognacq-Jay : Watteau y domine avec dix dessins, aux côtés notamment de Boucher et de Fragonard. Les grands pastellistes français, La Tour et Perronneau y sont à l'honneur avec des portraits qui comptent parmi leurs chefs-d'œuvre. Point fort de la collection, un ensemble important de gouaches des maîtres du genre, Baudouin, Lavreince, Mallet ou Boilly, témoigne d'une manière plus intimiste des mœurs et des modes d'une époque où le théâtre du bonheur avait investi salons et alcôves.

Read more

Musée Cognacq-Jay : guide

Georges BRUNEL, avec la collaboration de Christiane GRÉGOIRE
8 €
In stock

Le guide du musée Cognacq-Jay met en relief de façon synthétique des ensembles remarquables de la collection, ici présentée par catégories d’objet, et propose une sélection d’œuvres commentées. Le parcours ainsi proposé est précédé d’un article sur l’histoire du musée et d’un article sur la formation de la collection par Ernest Cognacq, entouré de plusieurs conseillers.

 

Read more

Philippe Garel, bon usage du faux
Exhibition catalogues
Georges BRUNEL, Alexis PELLETIER
8 €
Out of stock

Essayons de nous représenter le chemin que suit l'imagination de Philippe Garel. Tout d'abord les thèmes : la machine à laver, la cuisinière à gaz, le réfrigérateur. À ces derniers, Garel donne un vêtement XVIIIe siècle. Mais qu'aurait fait un décorateur du temps de Louis XV si on lui avait commandé une cuisinière à gaz ? Et l'artiste d'inventer un meuble grotesque, d'exploiter les suggestions formelles contenues dans les objets anciens, il les tourne dans le sens de la dérision et de l'absurde.
Le travail de Garel ici évoqué amène aussi à une méditation sur le musée. Ces lieux sont regardés comme des temples de la culture. Avec une malice cachée sous une feinte indifférence, Garel invite à sortir du respect craintif et de la torpeur qui l'accompagne en montrant que les œuvres d'art ne sont que de la matière façonnée avec plus ou moins de dextérité et que le dispositif artificiel des musées ne doit pas empêcher de les regarder d'un œil libre.

 

Read more

Les Peintures
catalogues raisonnés
Thérèse BUROLLET
8 €
Out of stock

Ce catalogue est la version actualisée et entièrement remise à jour par son auteur du catalogue paru en 1980, augmentée des acquisitions récentes. La collection rassemblée par Ernest Cognacq comprend quelques œuvres majeures du XVIIe siècle (Rembrandt), mais elle reflète surtout les aspects aimables et brillants de l'art du XVIIIe siècle, les grâces du rococo, l'esprit subtil du temps des Lumières et la douceur de vivre à la fin de l'Ancien Régime. Les plus grands peintres français sont représentés (Boucher, Chardin Fragonard, Greuze, Vigée-Le Brun…) mais aussi des Vénitiens de renom (Canaletto, Tiepolo, Guardi) et quelques anglais plus rares en France (Reynolds, Cotes, Lawrence…).

 

Read more

Les Miniatures
catalogues raisonnés
Nathalie LEMOINE-BOUCHARD
8 €
Out of stock

Les miniatures cataloguées dans ce volume sont au nombre de cent dix. Miniature est ici pris dans le sens de peinture exécutée à froid sur un support tel l’ivoire ou le parchemin, quelle qu’en soit la présentation (en encadrement, en pendentif, sur une boîte…). Les miniatures en émail, qui relèvent des arts du feu, seront traitées dans un  autre volume. Sont représentés dans la collection Cognacq la plupart des grands miniaturistes qui ont œuvré entre 1770 et 1820 (Augustin, Hall, Isabey, Sicardi,  Perin-Salbreux…). En parcourant cette galerie de portraits intimes, on entre de plain-pied dans la société de la fin de l’Ancien Régime et de l’époque impériale.

 

Read more

Porte-bouquets
Exhibition catalogues
Georges BRUNEL, Fabienne FALLUEL, Christiane GRÉGOIRE et al.
8 €
Out of stock

Comment une jeune femme d’autrefois s’y prenait-elle, dans une cérémonie ou un bal, pour saluer une personne importante, goûter un rafraîchissement ou offrir son bras à un cavalier, en tenant à la fois dans sa main un éventail, un carnet de bal et un bouquet ? La réponse est : porte-bouquet.

Le principe est simple : un petit cône de métal, de porcelaine ou de verre enferme la tige des fleurs ; une épingle les maintient ensemble, faisant du bouquet et du porte-bouquet un seul objet, retenu par une chaînette et un anneau passé au doigt. C’est ainsi que l’on évitait la chute intempestive des fleurs, ainsi que la gêne et l’embarras causés par tant d’objets à surveiller ensemble, au moment où il convenait d’avoir la mine dégagée et gracieuse.

Aujourd’hui on ne porte plus de bouquets à la main. D’accessoire servant à la parure, le porte-bouquet est devenu objet de curiosité. Parmi les amateurs qui les recherchent, l’un d’eux a accepté de prêter pour quelques mois sa collection au musée Cognacq-Jay. Cent trente porte-bouquets environ sont ainsi présentés d’avril à octobre 2005. Par leur matière, leur forme et leur décor, ils reflètent l’évolution de ce gracieux objet de toilette tout au long du XIXe siècle.

Le porte-bouquet n’a guère été étudié jusqu’à présent et le catalogue de l’exposition est l’une des premières publications abordant le sujet.

 

Read more

Devenez mécènes de Marie-Antoinette
Le buste en marbre de la reine Marie-Antoinette a fait son retour dans les espaces d'exposition du musée Cognacq-Jay.