Skip to main content
Home > Node > DIGITENS : un projet de recherche collaboratif et pluridisciplinaire

DIGITENS : un projet de recherche collaboratif et pluridisciplinaire


Dans le cadre de son programme H2020 (Marie Skłodowska-Curie Actions – Research and Innovation Staff Exchange (MSCA-RISE-2018)), la Commission Européenne a accordé un important soutien financier pour DIGITENS, le projet phare du Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) Sociabilités. Piloté par l'Université de Bretagne Occidentale à Brest et par le laboratoire HCTI-EA4249 (Héritages et Constructions dans le texte et l'image), DIGITENS réunit des historiens, des littéraires, des philosophes, des linguistes et des informaticiens de onze institutions différentes avec un double objectif : développer la recherche sur la sociabilité britannique et examiner la circulation de modèles de sociabilité en Europe et dans les empires coloniaux. La production d’une encyclopédie numérique de la sociabilité durant le long XVIIIe siècle, soit de 1650 à 1850, est et sera nourrie par toute une série de manifestations scientifiques et de publications organisées par le GIS Sociabilités.

Le projet DIGITENS permet en l’occurrence de financer pendant 3 ans (de janvier 2019 à décembre 2021) les mobilités des chercheurs, des collaborations intersectorielles entre partenaires académiques et non-académiques, leur formation aux humanités numériques ainsi que des manifestations scientifiques. Ce financement européen récompense l’originalité du projet mais également son orientation européenne. En effet, l’encyclopédie réunira à terme plus de 200 notices sur la sociabilité britannique du long XVIII e siècle et rendra compte aussi des influences européennes.
 

Le musée Cognacq-Jay, membre du projet, accueille à ce titre en 2019 et 2020 deux chercheurs, Mark Philp et Tymon Adamczewski.

Mark Philp
Mes travaux de recherches portent notamment sur la théorie politique et la sociologie politique, plus récemment sur la justice liée au vieillissement, la corruption politique et les questions relatives aux normes dans la vie publique, ainsi qu’à l’histoire de la pensée politique et à l’histoire britannique à l’époque de la Révolution française. Je travaille actuellement sur des questions relatives à la justice familiale et au vieillissement, la conduite politique, la corruption et la réinvention de la démocratie à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle. Je travaille également sur l'autobiographie de John Stuart Mill, les journaux de Godwin, le réalisme politique, l'éthique politique et l'histoire de la pensée politique.
Je préside le conseil consultatif de la recherche du comité sur les normes de la vie publique et je suis l’auteur du rapport "Ethique publique et jugement politique", résultat d’une enquête portant sur "L’éthique en Pratique" lancé par le comité en 2014.
De 2007 à 2010, j'ai dirigé un projet de numérisation des journaux de William Godwin, 1788-1836, financé par une subvention de recherche "Leverhulme Major". L'édition modifiée du journal peut être consultée à l'adresse suivante: http://godwindiary.bodleian.ox.ac.uk/.
Je co-dirige avec Joanna Innes (Oxford) le projet de recherche "Re-imagining Democracy 1750-1850", et avec Kate Astbury (Warwick), le projet "100 jours".

Tymon Adamczewski
Je suis Professeur adjoint au sein du département d’anglais de l’Université Kazimierz Wielki à Bydgoszcz en Pologne. Mes travaux de recherches portent sur les discours critiques des études littéraires contemporaines et leurs liens avec la pensée de Jacques Derrida, ainsi que sur la notion d’expérience dans la lecture et l’interprétation. Je suis l’auteur de l’ouvrage "Following the Textual Revolution : The Standardization of Radical Critical Theories of the 1960s" (McFarland, 2016) et d’articles portant notamment sur Horace Walpole, les réécritures contemporaines de Frankenstein et la fiction historique de Sarah Waters, ainsi que sur divers aspects des études littéraires et culturelles.
Je travaille actuellement sur la notion d’expérience de la matérialité et de l’immatérialité en littérature. Au sein du projet DIGITENS, mes recherches portent actuellement sur les jardins comme espaces de sociabilité au XVIIIe siècle. Je serai également amené à travailler sur les pratiques de lecture sous le même spectre de la sociabilité.
 

Un nouveau cycle de conférences autour de la thématique : "Transferts culturels en contextes européen, colonial et global (1650-1850): La Circulation des modèles de sociabilité" aura lieu au musée en octobre, novembre et décembre 2019.

En savoir plus sur DIGITENS

Access

Musée Cognacq-Jay
8 rue Elzévir
75 003 Paris

Open Tuesday to Sunday from 10am to 6pm

Admission to the permanent collections is free.

Please note that the museum is not wheelchair accessible and has no elevator.

Cycle de conférences
La circulation des modèles de sociabilité au XVIIIe siècle
Automne 2019